Je vous ai apporté des bonbons
Parce que les fleurs c'est périssable
Puis les bonbons c'est tellement bon
Bien que les fleurs soient plus présentables
Surtout quand elles sont en boutons
Mais je vous ai apporté des bonbons...Brel.

En plus de ses fleurs et de ses bonbons, de son épicerie, des journaux, du point poste et cybercafé, du tabac, du rayon bio, des chèvres et miel, du pain bio tous les samedis, Alice accueille dans sa brasserie, des expositions, des chanteurs et depuis octobre 20l0, l'association nomade 'Le champ des livres'. Des livres d'occasion sont en vente pour quelques euros.

Mais surtout, une étagère de livres est à disposition des passagers du café, adultes et jeunes. Bandes dessinées, romans, romans noirs ou policiers, courtes nouvelles, livres d'art…

Et quand Alice n'a pas ce que vous désirez, elle prend les commandes.

Pour tout contact : 02 47 94 99 93. christine.maillochon@aliceadsl.fr


La dernière semaine d'Alice dans son café!
ALICE AU BORD DU DÉPART, SOIRÉE DE FÊTE... Les photographies... Merci Patrice, Marie-Cécile, Alain...

Ces photos démontrent combien la chaleur humaine et la convivialité ont leur place quand on s'en occupe et préoccupe...

Et l'article de la Nouvelle République cliquer ICI.

Christine, pour moi est comme cette rose ronde, et je sais qu'elle va trouver 'son calme centre' et 'un rond repos'. Avec toute ma douce amitié. Agnès.

Dis-moi, rose, d'où vient,
Qu'en toi-même enclose
ta lente essence impose
à cet espace en prose
tous ces transports aériens ?

Combien de fois cet air
prétend que les choses le trouent
ou, avec une moue
il se montre amer.
Tandis qu'autour de ta chair,
rose il fait la roue.

Cela ne te donne-t-il pas le vertige
de tourner autour de toi sur ta tige
pour te terminer, rose ronde ?
Mais quand ton propre élan t'inonde,

Tu t'ignores dans ton bouton.
C'est un monde qui tourne en rond
pour que son calme centre ose
le rond repos de la ronde rose. Rainer Maria Rilke
Voici le texte à l'intention de Christine, il symbolise bien la rencontre entre la ville et la campagne, la campagne si accueillante et belle du sud, et en plus, il y est question de pain ! Charlotte

Pays, arrêté à mi-chemin
entre la terre et les cieux,
aux voix d'eau et d'airain,
doux et dur, jeune et vieux,

Comme une offrande levée
vers d'accueillantes mains :
beau pays achevé,
chaud comme le pain ! RILKE

Alice, une petite fille blonde aux yeux bleus, s'ennuie lors d'un pique-nique avec sa sœur. Elle rencontre un lapin blanc aux yeux roses, vêtu d'une redingote, mais cela ne l'étonne pas le moins du monde. Suivre ce lapin pressé, qui marmonne sans cesse, "je suis en retard", est bien plus amusant que de tresser des couronnes de pâquerettes. Elle suit donc le lapin jusque dans les profondeurs de son terrier. Mais plus elle s'enfonce dans le monde souterrain, plus elle se trouve confronter au paradoxe, à l'absurde et au bizarre… Lewis Caroll


Grande rue, l'unique commerce de La Celle Guenand

Déambulation dans les ruelles de La Celle Guenand, à l'automne
Aucun article
Aucun article